16 Juillet 2013 : Serviteur du temps de la grâce, servis par la grâce

Nous voilà arrivés à bonne école ! Des l’arrivée à l’aéroport, nous sommes emportés dans un torrent d’enthousiasme et d’amitié par les jeunes et les familles de la paroisse d´ Espinheiro qui nous accueillent « à bras ouverts » comme l’indiquent les panneaux de bienvenue et plus encore les gestes éloquents. Que dire de tous ces chants et des danses qui nous ont fait plonger dans l`ambiance chaleureuse ?. Ces « bem vindo de braços abertos » sont presque aussi difficilement traduisibles qu imaginables !

Que traduire ? Nous découvrons ici les trésors d’imagination déployés pour se parler et se rencontrer : anglais, espagnol, français s’emmêlent pour tisser des liens entre français et brésiliens mais les recettes brésiliennes a coup de musique et de marques d’accueil toutes plus touchantes les unes que les autres sont de loin plus efficaces que nos baragouinages. Il ne nous reste plus qu’à leur emboîter le pas :

L’Eschola de servos kairos est l’organisation des jeunes de la paroisse d’espinheiro qui nous reçoit. C’est l Ecole des serviteurs du temps de grâce, et nous voila bien vite mis a cette école pour accueillir d heure en heure les merveilles de Dieu à travers ces frères et sœurs que nous découvrons : regardez cet arbre : nous avons signé de notre main ( verte !) cette inscription a Kairos pour former cet arbre du Christ

Le 16 juillet est férié a Recife, en l’honneur de Nossa Senhora de Carmo, alias Notre Dame du Mont Carmel. La messe célébrée devant la basilique a réuni plusieurs milliers ou même dizaines de milliers de personnes et a inaugure cette Semaine Missionnaire préparatoire aux JMJ a Rio. L’expression de la foi vive des brésiliens nous marque profondément : voir un religieux carme en grand habit haranguer le foule aux cris de viva nossa senhora ! n a pas d’équivalent sur notre vieux continent. Nous sommes heureux de partager notre « enclos de traduction » avec le diocèse de Grenoble et celui de rodez avant de rentrer a la paroisse et de rejoindre les familles dont nous sommes devenus les fils et les filles pour cette semaine.

Cet accueil des brésiliens nous émeut profondément et vient bousculer nos repères. Nous sommes entraînés à ouvrir nos cœurs pour recevoir tous ces trésors de prière et d affection. Oui, le Seigneur nous comble a travers eux et nous invite a Le laisser entrer, Lui. Il est venu le temps de grâce : Christo nos convida, Christo nos envia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *