18 Jeunes Gardois Vers les JMJ de Rio

Aux alentours de Pâques, la délégation diocésaine aux Journées Mondiales de la jeunesse à Rio a pris corps. Plus d’une quinzaine de jeunes se préparent à ce voyage sur un autre continent, « au bout du monde », selon l’expression de notre pape argentin François qui rejoindra cette foule immense de la jeunesse venue rencontrer le Christ.

Le 4 mai dernier, ils se sont retrouvés à la LIFEinHOME, le local aménagé l’été dernier par les jeunes à la maison diocésaine de Nîmes. Ce lieu devient le « central des opérations » d’un genre tout à fait particulier. Au cours de cet après-midi, il a retenti des rires qui ont fusé lors des jeux proposés pour faire connaissance. Chacun sait qui vient d’où, et fait quoi, bonne étape pour un partage des « postes d’action » et la responsabilisation des jeunes dans la préparation du voyage. Plusieurs jeunes étudiants ou actifs dans le secteur médical forment par exemple une « équipe santé », d’autres se regroupent pour un « poste culturel et linguistique » qui est chargé de préparer les visites et d’aider le groupe à apprivoiser la langue brésilienne. Quelques musiciens et chanteurs se joignent à Nicolas, séminariste du diocèse, pour aider le groupe à avoir une prière commune et préparer les liturgies. La Caravane recrute pour les actions de financement avant et après le voyage. Il y a aussi une équipe de reporters qui permettra à tous ceux qui s’associent par la prière à cet événement d’Eglise de suivre le groupe sur internet, grâce au partenariat avec le diocèse et infocom, mais aussi en lien avec le site internet du Jour du Seigneur.com. La logistique est supervisée par Guilhem d’Arnal, délégué diocésain pour les JMJ.

A travers ce petit groupe de jeunes, c’est tout le diocèse qui participe ainsi à ce grand rassemblement et vibre de la même espérance et de la même joie. La joie et la confiance ont commencé à tisser des liens entre les jeunes et le partage animé par le Père Luc Mellet, aumônier des étudiants et prêtre accompagnateur pour les JMJ au Brésil a été, de l’avis des participants, un moment de grande qualité. Cette « mise en route » spirituelle nous a permis d’échanger en profondeur à partir de la Parole de Dieu et du message du Pape Benoit XVI pour la préparation des JMJ.

« Vous serez mes témoins ». En ce temps pascal, l’envoi des disciples par Jésus a résonné à nos oreilles. Un des jeunes présents remarquait que ce témoignage se vit à plusieurs et non de façon isolée. L’attente de l’Esprit-Saint nous invite à être plus lucides sur cette force qui est en nous et les autres nous aident à vivre cela.
En commentant ce récit de l’Ascension du Christ, le Père Luc remarquait aussi » Jésus va au bout du Ciel et nous envoie au bout du Monde « . D’une certaine façon, cette expérience de la rencontre et du pèlerinage nous fait participer à ce que Jésus fait lui-même. Dans le récit, la présence des « hommes vêtus de blanc » marque la continuité avec la Résurrection et Pâques. La phrase de Benoit XVI  » laissez-vous attirer par Lui et vous serez les témoins dont le monde a besoin » a aussi fortement résonné : être témoin est lié à la force que Dieu donne, en laissant Dieu nous aimer, nous pouvons devenir témoins… jusqu’au bout du monde. Dans l’élan de cette réflexion, nous avons adhéré à la proposition d’une prière commune entre la fête de l’Ascension et la Pentecôte à partir du livret de préparation qui a été remis à chacun des participants.

Nous avons aussi échangé sur la dimension interculturelle de cette aventure qui nous emmènera sur un autre continent, inconnu de nous tous. La perspective de la rencontre de jeunes de tous pays partageant une démarche de Foi colore aussi la façon nous envisageons la rencontre et la diversité des peuples. Les jeunes qui ont déjà fait de grands voyages ont pu partager leur expérience de la découverte d’autres cultures, de contextes différents :  » cela permet de se réinventer, d’être déconnecté du quotidien et plus disponible pour accueillir ce qu’il y a à vivre, à découvrir ». « au contact des autres, on découvre une nouvelle façon d’être soi-même » , » la diversité culturelle oblige à être attentif à l’autre » .Le Père Luc souligne cet aspect de la diversité qui renvoie chacun à son identité. Nous avons aussi pu prendre conscience de nos peurs face à l’inconnu, la fatigue ou …la nourriture ! La figure d’Abraham que Dieu appelle ainsi « Quitte ton pays… tu seras une bénédiction pour les autres » (Gen 12) nous a aussi renvoyés à ce « tout quitter de nos habitudes », habités par le but profond de tout pèlerinage de recevoir et de partager la vie en plénitude au bout du chemin et au retour.

Tout cela augure d’une très belle expérience pour les jeunes. L’attention et la profondeur des échanges, l’enthousiasme des jeunes est riche de promesses
Toutes les communautés chrétiennes sont invitées à partager avec eux cette expérience, par les comptes rendus qu’ils feront de leur périple, par la prière et l’aide matérielle car le voyage représente un budget très important pour ces étudiants et jeunes actifs.

Soizic-Marie Vasseur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *