Au coeur de l’hiver, la chandeleur, chaleur et lumière : Jésus-Christ, you are my life !

Au coeur de l’hiver, la chandeleur, chaleur et lumière : Jesus-Christ , you are my life !
Fini Noël, les buches et les chocolats ont été soldés. La plupart des Galettes des Rois ont été englouties. Il reste quelques clémentines et c’est tout. Triste. Un coup d’oeil sur le calendrier à la recherche d’une occasion de faire une petite fête. La Chandeleur, le 2 février, pourquoi pas ? C’est facile, pas cher bon et chaleureux, les crêpes ! Une fois de plus, il est remarquable de constater que le « calendrier catho » nous donne l’occasion de « marquer le coup » dans la monotonie des jours d’hiver.

Si on compte bien, 40 jours se sont écoulés depuis Noël. Jamais un hasard, ce chiffre 40, dans la tradition biblique et chrétienne, nous le verrons bientôt pour le carême. Aujourd’hui, l’Eglise fête le jour où Jésus enfant fut présenté au Temple par ses parents, en obéissance à la loi juive. On appelle aussi cette fête la Chandeleur, car la liturgie propose d’allumer de petites lumières en signe de la lumière que Jésus vient apporter au monde. Et les crêpes, dans tout ça ? Un reste des traditions anciennes des romains au moment de la christianisation de l’empire ? Certains voient dans leur forme ronde et leur couleur dorée un symbole solaire qui renvoie à la lumière.

Jean-Paul II a fait de ce jour la Fête de la Vie Consacrée. Cette expression désigne le choix de vie de ceux et celles qui répondent à un appel particulier à se mettre à la suite du Christ en vivant le célibat, dans l’offrande à Dieu de tout ce qu’ils sont. Beaucoup d’entre eux font les voeux de pauvreté, chasteté et obéissance des religieux. La vie consacrée concerne donc les religieux -ses et les moine ou moniales qui vivent le plus souvent en communauté, mais aussi les ermites ou les laïcs consacrés qui vivent cette consécration dans la solitude ou la vie ordinaire « séculière ». En cette fête de la lumière, il s’agit un peu de donner un « coup de projecteur » sur ce don que Dieu fait à l’Eglise à travers ces appels à vivre le baptême d’une façon particulière. Il faut bien le dire, les personnes concernées n’aiment pas trop les feux de la rampe. Mais souvent, la joie qui naît de suivre ainsi Jésus en l’imitant leur donne le goût de la fête, dans la simplicité et la convivialité, d’un tas de crêpes par exemple !

Deux propositions pour cette fête de la vie consacrée :

Une concerne plutôt la formation et le questionnement sur la vie religieuse à travers une journée proposée par le Conseil Diocésain de la vie religieuse qui invite les religieux -ses et consacrés ainsi que toux ceux qui sont intéressés par le sujet à une journée au Sanctuaire Notre Dame de Grâce. Le Fr Jean-Claude Lavigne, dominicain, rappellera alors « les fondamentaux de la vie religieuse ». Selon l’ouvrage qu’il a publié l’an dernier « Voici je viens » il s’agit « d’oser chercher le bonheur … », « d’un appel sincère pour ceux et celles qui s’interrogent sur une façon de vivre l’évangile qui les conduise le plus loin possible vers eux-mêmes, vers les autres et vers Dieu ». Cette journée peut aider les jeunes qui se posent parfois des questions, soit à la manière des biologistes classant les insectes entre religieux ailée ( zélés ?) et moines à pattes ( pâte cuite du fromage bien sûr) soit, avec moins de bruit et de buzzz ( pique !) qui se laissent interroger intérieurement sur un possible appel à choisir la vie consacrée.

Flashmob « Brother & Sister Act, missionnaires… par corref

L’autre proposition : se retrouver à Nîmes, après la messe des jeunes du dimanche 3 février, à la LIFEinHOME autour du fameux tas de crêpes mentionnés plus haut, en présence de témoins de ce choix de vie consacrée. (une petite participation de 5€ ou moins te sera demandée pour les Frais)

Comme d’habitude avec LIFEinGARD, You’re Welcome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *