Diacre, diaconat, diaconie …

Point de déclinaison latine mais une bonne nouvelle : Nicolas Dumas, un des deux séminaristes gardois, va être ordonné diacre le 22 juin prochain ! A cette occasion, nous avons demandé à Bertrand Bickel, diacre permanent de notre diocèse, de nous éclairer sur le sens du diaconat et la particularité de ce ministère.

Diacre ?

Dans moins d’un mois, Nicolas va recevoir l’imposition des mains de notre évêque et, par ce geste, devenir diacre.
Un diacre est un chrétien à qui le sacrement de l’ordination a conféré le pouvoir de baptiser et de prêcher. On distingue le diacre qui se prépare à devenir prêtre, son diaconat étant la première étape de l’ordination presbytérale, et le diacre permanent, ordonné non en vue du sacerdoce mais en vue du service.
Diacre signifiant serviteur en grec, les trois dimensions du ministère diaconal sont le service de la parole, de la liturgie et de la charité.

  • La parole : Au cours de la messe, le diacre proclame l’Evangile et peut faire l’homélie.
  • La liturgie : Le diacre est au côté du prêtre durant la célébration eucharistique. Il prépare l’autel en rassemblant tout ce qui est offert de la vie des hommes. Il invite l’assemblée à échanger la « paix du Christ » et l’envoie en témoigner à la fin de la messe.
  • La charité : la mission du diacre est de rendre sensible l’amour de Dieu pour l’humanité en mettant en œuvre la solidarité et la fraternité selon l’Evangile. Le diacre a ainsi comme vocation spécifique d’aller vers les autres, de les écouter, de les accompagner dans leur recherche de sens et d’approfondissement de leur foi et de les aider à cheminer vers le partage de l’Eucharistie. Il peut également baptiser et célébrer des mariages.

Diaconat ?

Le diaconat est le nom donné au ministère du diacre. Au cours des premiers siècles, le diaconat jouait un rôle primordial dans la vie de l’Eglise. Ce sont les diacres qui recevaient les offrandes des fidèles et en organisaient la distribution. Ils étaient en quelque sorte les trésoriers de l’Eglise. Ils exerçaient également un ministère de présence auprès des personnes isolées ou en difficulté, les servant et révélant les besoins de la communauté à leur évêque.

Diaconie ?

La diaconie elle est la mise en œuvre par les chrétiens de l’Evangile de Jésus-Christ au service de la personne. Le message du Christ est d’accueillir la vie et de servir. C’est un appel à laisser l’Evangile refaçonner notre vie avec les autres.
La diaconie ne peut être réduite aux œuvres de charité ou de solidarité. Elle est plus vaste que le caritatif, puisqu’elle apparait dès que l’Evangile entre dans le jeu des relations et des liens et touche toutes les règles du vivre ensemble. Il s’agit avant tout d’une grâce à accueillir.
Le diacre est ainsi le signe sacramentel de la vocation diaconale à laquelle toute l’Eglise est appelée. Sacrement du Salut, l’Eglise est service du Christ dans et pour le monde.
Et les diacres en constituent l’expression, la manifestation, le témoignage visible, le rappel permanent. Le diacre doit donc vivre son ministère dans cet esprit, c’est-à-dire dans l’esprit du Christ serviteur.

Diaconat permanent ?

Le diaconat permanent, représente selon la tradition de l’Eglise, l’un des trois ministères ordonnés. C’est le concile Vatican II, préoccupé d’être au service de l’homme, d’être solidaire avec le monde qui a proposé la restauration du diaconat.

Le diaconat permanent n’est pas une simple étape vers le presbytérat mais un état de vie permanent. Il se définit comme une collaboration et une participation de la fonction épiscopale et il s’enracine dans la continuité du ministère apostolique institué par le Christ.
Le diacre permanent peut concilier son ministère avec une vie professionnelle et/ou associative. Il tient dans notre Eglise actuelle une place essentielle, de par son enracinement dans la société. Il a sa place, elle est unique et irremplaçable, car il signifie que l’Eglise est faite pour le monde et notamment pour les plus pauvres.
Le diaconat n’est pas une solution passagère au manque de prêtres. L’Eglise a besoin de diacres pour être le sacrement de la rencontre du Christ et des pauvres en nous invitant à avoir un vrai style évangélique de vie.

Nous vous donnons RDV le 22 juin à 16h à Sommières pour accompagner entre jeunes du diocèse du Gard notre séminariste LIFEinGARDOIS.
Si vous chantez, rejoignez la chorale de jeunes de l’Ensemble Musical Diocésain en écrivant à l’adresse suivante contact@lifeingard.catholique.fr .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *