Et toi ? Tu fais quoi Dimanche soir ?

C’est la rentrée, et LIFEinGARD te propose de fêter ça Dimanche soir 19h00 avec la première Messe des Jeunes de l’année. Mais au fait… Pourquoi aller à la Messe ?

En prenant la plume pour écrire cet article, je prie instamment le Seigneur de me donner Son Esprit Saint pour que je reste polie jusqu’au bout de la page. Oui, vous auriez attendu une prière « plus élevée », le don de toucher les cœurs ou la lumière de l’intelligence pour expliquer avec justesse le mystère que célèbre les chrétiens pendant la messe. Eh bien non, juste rester polie.

1) Aller à la messe, et puis quoi encore ?
Pour commencer, je pense à tous ceux que la messe ennuie. Les raisons sont diverses : ils y ont été forcés pendant une adolescence rebelle et ont gardé une nostalgie assez relative de la tenue du dimanche et de la messe famille en rang d’oignons. D’autres trouvent que « c’est triste » ou « qu’il n’y a que des vieux » et autres opinions déprimantes. Je ne compte pas les jugements du style : « ceux qui y vont ne sont pas meilleurs que les autres » ( c’est tellement vrai qu’ils commencent toujours par demander pardon et se reconnaître pécheur ( pouah, le gros mot ! ) moins de cinq minutes après avoir mis les pieds dans l’église)
Je préfère m’attarder à une autre phrase du même genre « C’est toujours la même chose ». Avec elle on peut aborder le fond du problème. Cela me fait penser à l’histoire de ce couple : elle : « chéri, dis-moi que tu m’aimes » – lui : « écoute, je te l’ai déjà dit il y a trois ans ». Dire « je t’aime », c’est toujours la même chose… et pourtant, dit en vérité, ça sonne toujours neuf !
Et si cette répétition, qui en lasse plus d’un, cachait une formidable histoire d’amour à faire pâlir les producteurs de toutes les « Histoires secrètes » de la Téléréalité en soif d’une nouveauté bien passagère ?

2) C’est-y vrai, ou c’est-y pas vrai, Oui ou M…e Zut (ouf, le Saint Esprit)
Au centre de ces fameuses paroles répétitives, il y a celles-ci : « Le Seigneur Jésus prit du pain et le rompit en disant à ses disciples « Ceci est mon Corps- faites ceci en mémoire de moi ». Et alors là, c’est oui ou zut, à prendre ou à laisser.
Ici, la question est moins de savoir ce que je crois que Qui je crois. C’est le Seigneur Jésus lui même que je crois quand je crois que ce qu’il dit est vrai, à savoir que ce petit bout de pain, c’est Lui, c’est Son Corps. C’est Jésus-Christ lui même que nous sommes appelés à rencontrer à chaque Eucharistie. Et là, ça peut devenir intéressant, et même vital ! Aller à la messe, c’est rencontrer le Christ dans la Parole de Dieu qui est proclamée, dans les textes de la Bible, et dans son Corps eucharistique consacré par le prêtre (en passant, merci les prêtres !).
Là, je découvre chaque fois un peu plus cet Amour dont Dieu nous aime et qui Lui a inspiré cette idée folle, un jour d’inventer … ( eh oui, c’est la rentrée…) ce don inouï : se donner totalement à nous en son Fils Jésus pour nous réconcilier avec Lui. ( je m’arrête là pour aujourd’hui, on peut pas tout expliquer maintenant).

3) Plus on est de fous, moins il y a de riz …
« Moi aussi ze veux la pastille » les habitués de la messe du dimanche auront entendu une gaminette de 4 ans s’approcher du prêtre en disant cela. La communion ne doit pas se résumer à « faire comme tout le monde » en prenant son tour dans la file. La messe est bien un moment de communion avec les autres chrétiens. Et pas parce qu’ils pensent comme nous ou pour rester entre soi, mais parce que « un chrétien isolé est un chrétien en danger », parce que la Foi ne se vit pas tout seul et parce que le Christ lui même veut cette unité. Nous nous retrouvons chaque dimanche car « le dimanche rend présent dans le temps des hommes l’évènement de Pâques ».( P. Benoît Gschwind) Ce moment où la Vie de Dieu est plus forte que la mort, la résurrection de Jésus qui s’est donné par amour jusqu’à mourir sur la croix est devenu pour les chrétiens le pivot de l’Histoire des hommes.
N’ayons donc pas peur de venir nombreux et joyeux à la messe chaque dimanche : la vie de Dieu, il y en a pour tout le monde…

Pour conclure, LIFEinGARD vous propose de Vivre la messe avec d’autres jeunes. Notre premier rendez-vous de l’année pour la messe des jeunes est ce dimanche 16 septembre à 19h à l’église sainte Perpétue ( à coté de l’Esplanade) à Nîmes. « Bougez-vous, que diable ! »


retrouvez ici une illustration vidéo, par frère Marc-antoine bechetoille (o.p.).


Un petit conseil de lecture :

« Pourquoi aller à l’église ? L’eucharistie, un drame en trois actes » Par Timothy Radcliffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *