Foi et tradition, le dilemme camarguais…

Observons un peu les bijoux souvent portés dans notre région que l’été fait apparaître sur des bronzages de plus en plus parfaits … Force est de constater que les « bious » et autres tridents sont aussi prisés, en boucles d’oreilles, pendentifs et autres piercings que cette belle croix camarguaise…

Quant aux traditions, l’affluence pour les fêtes votives avec leurs encierros et autres abrivades ne se dément pas. Il faut dire, on aurait tort : les occasions de faire la fête ne risquent pas de manquer et traduisent bien l’esprit de notre région ensoleillée où la lumière accentue les traits même du caractère des gens … et des « bious », qui sait. (On n’est pas des bœufs pour autant !)

La ferrade est la fête qui accompagne le marquage au fer des troupeaux de bêtes, chevaux ou bovins le plus souvent. Chaque manade a sa marque spécifique qui est un signe de reconnaissance pour les gardians chargés de surveiller les bêtes. Même s’il s’agit plutôt de brebis, l’évangile aime parler des troupeaux et du pasteur… si Jésus avait vécu en Camargue, on parlerait sans doute du Bon Gardian plutôt que du Bon Berger.

Et alors, comme le disait un prêtre du diocèse lors d’une cérémonie, la ferrade des chrétiens, ça pourrait être le baptême où nous sommes marqués du signe de la croix de Jésus, signe indélébile de l’Amour de Dieu pour nous et signe de notre appartenance à son peuple, son « troupeau »… vous y penserez la prochaine fois que vous sentirez l’âcre odeur du fer rougi … parfois, aimer ça brûle aussi…
En Camargue, comme dans de nombreux lieux de France, on a dessiné une croix qui est devenu un symbole régional. La voici : (image) On reconnaît à ses extrémités la pique qui permet aux gardians à cheval de diriger les troupeaux.
De bas en haut elle comporte trois éléments : une ancre, un cœur, une croix.
Ces symboles évoquent les trois vertus d’espérance, d’amour et de foi.
L’espérance est l’ancre de notre vie : nous attendons le bonheur auquel nous aspirons profondément, celui que les chrétiens appellent la vie éternelle, la vie en plénitude (et la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas la peine d’attendre de mourir pour en vivre, foi de LIFEinGARDOIS !) L’amour est le cœur de notre vie : amour reçu de Dieu et partagé avec les autres. Aimer et être aimé : le cœur est là.

La Croix est le signe de notre foi chrétienne qui affirme que la Croix du Christ nous sauve du mal et de la mort puisqu’Il est vivant par sa résurrection. Quelle belle profession de foi !

La richesse symbolique de notre croix camarguaise peut nous être enviée par nos voisins catalans ou toulousains, mais l’histoire a ses secrets et ses préférences. Avec cette croix, la tradition de la Camargue nous a laissé un trésor. En or ou en argent autour de nos cous, en fer forgé ou en terre cuite sur le mur de nos maisons, que cette croix camarguaise soit pour nous le rappel discret de cette espérance, de cet amour et de cette foi reçus de l’histoire de notre région. Les traditions sont vivantes … et si elles étaient aussi un appel à vivre la Foi qui les ont portées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *