Le Beau Jésus nouveau est arrivé !

De deux choses l’une : soit les effets de l’arrivée en « primeur » du Beaujolais ne sont toujours pas dissipés et il faut consulter d’urgence pour dépendance excessive aux substances alcoolisées, soit je subis les effets cumulés du décalage horaire avec le Brésil depuis quatre mois et je me crois déjà à Noël !

Et pourtant, « Le Beau Jésus nouveau est arrivé « . La preuve : le voilà : http://jesus.catholique.fr/ Un Jésus catholique et français … Il y a de quoi sourciller … Les adresses URL nous font de ces surprises parfois, tout de même ! Dans un contexte où les tensions autour de la place des chrétiens et des catholiques dans la société française semblent se raviver à la moindre flammèche, on y verrait presque de la provocation. Et d’ailleurs, nous la voyons cette provocation, et elle ne vient pas d’où on l’imaginerait entre les lobbys XYZ , les théories (fumeuses, celles- là …) du genre ou de tout poil…
La provocation vient d’ailleurs et sous un air qui en a surpris plus d’un : « La joie de l’évangile » ou « Evangelii Gaudium » , comme l’Eglise a l’habitude de nommer les grands documents par les deux premiers mots en latin et la phrase continue « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus.  » ça devient drôlement appétissant tout ça … Merci, Merci au Pape François de nous donner cette « Exhortation apostolique post- synodale » – ça, c’est le terme technique, pour vous, amis lecteurs de LIFEinGARD, on peut efficacement traduire par  » Magistral coup de pied au postérieur  » , un coup de pied du Magistère, même ! Ce texte pourrait trouver sa place au pied du sapin de Noël, mais ça serait déjà un peu tard, c’est dès maintenant qu’il faut y entrer car , comme on le dit dans le Beaujolais ( et ça vaut aussi pour les Costières …) « Quand le vin est tiré, il faut le boire » … Et ce vin, en primeur, s’accompagne des joyeux effets secondaires…Alors, allez-y vite (cliquez ici)

De primeurs en Avent :

Une grande partie du mystère chrétien réside dans la tension, bénéfique et heureuse, celle-là, entre un « Déjà-là » et un « pas encore » : Le déjà-là du don de Dieu , fait une fois pour toutes en Jésus-Christ, et le « pas encore » du Royaume de Paix et d’Amour qu’il est venu inaugurer… Alors, commençons ce temps de l’Avent en goûtant la « joie de l’évangile » qui fait grandir le désir de rencontrer Jésus ». Les efforts faits par l’Eglise pour annoncer sur internet cette grande joie qui la fait vivre sont nombreux : voici quelques visites à y faire, sachant que celle qui vous donnera le plus de joie, c’est celles que vous ferez « en vrai » à un « pauvre » ( enfant, personne âgée, chômeur, personnes handicapées …) de votre entourage dans lequel Jésus se cache, encore mieux que dans la crêche !
Bel Avent à tous, et, en matière de Joie ( comme de vin 😉 Ne vous contentez-jamais de contrefaçons ! et en musique, s’il vous plaît :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *