Les fiançailles, des fondations au gros-oeuvre

Notre Pape François a invité les fiançés à venir fêter la Saint Valentin au Vatican ! Deux lifeingardois en reviennent et les voici nous témoignant de ce que signifie pour eux ce temps de fiançailles, encouragé et éclairé par l’Eglise.

Nous pourrions croire à voir le titre, qu’il s’agit d’un habituel slogan marketing d’une entreprise de BTP qui se nommerait « Les Fiançailles » et qui proposerait ses services dans les domaines des fondations et du gros œuvre. Non rien de cela, nous allons bien parler ici des Fiançailles (étymologiquement issu du Latin confire signifiant « confier à » ) dans le sens du jour de la déclaration de l’intention de Mariage (avec ou sans bénédiction selon les croyances) ainsi que de la période séparant ce jour au jour du Mariage.

Souvent réduites au simple symbole de la bague, les Fiançailles sont bien plus qu’un échange de cadeaux ni à l’inverse un « petit mariage ». Derrière le mot Fiançailles apparaît toute la période de construction des bases du couple. A l’image des fondations d’une maison que l’on prend le temps de « bâtir sur le roc » pour reprendre les termes de notre Pape François sur la Place St Pierre le vendredi 14 Février dernier.

C’est ce que nous permet le temps des Fiançailles, un temps privilégié de discernement et de réflexions où les deux « je » deviennent progressivement un « nous ». Ce temps de fondation et de préparation d’une future vie commune permet de construire ensemble une base solide sur laquelle le couple pourra s’appuyer dans les moments difficiles où l’on cherche des repères communs.

Les Fiançailles donnent aussi les moyens, par des échanges et un discernement profond, d’établir petit à petit une vision commune qui facilite les choix futurs et rend plus facile la communication du couple, élément clé d’un mariage heureux à venir…

A & M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *