Voilà Noel !

Quatre semaines de préparation, plus si l’on a suivi l’élan des grands magasins pour arriver à Noël…et voilà que déjà cette grande fête est passée. On sent peut être nos estomacs crier au trop plein mais qu’en est- il de notre Cœur ? Car Noël c’est avant tout une histoire d’Amour.

L’histoire d’Amour de Noël n’a rien à voir avec la collection de téléfilms diffusés depuis le début du mois de décembre au mois de janvier sur nos chaînes de Télé, il s’agit de l’histoire toujours inédite de la venue de Dieu parmi nous.

Noël, c’est le début d’une Histoire nouvelle, d’un Nouveau Testament. Le Pape François nous le rappelle clairement dans son messageUrbi et Orbi 2014 :

« Jésus, le Fils de Dieu, le Sauveur du monde, est né pour nous. Il est né à Bethléem d’une vierge, réalisant les antiques prophéties. La vierge s’appelle Marie, son époux Joseph. Ce sont les personnes humbles, pleines d’espérance dans la bonté de Dieu, qui accueillent Jésus et le reconnaissent. Ainsi, l’Esprit Saint a éclairé les bergers de Bethléem, qui ont accouru à la grotte et ont adoré l’Enfant. L’Esprit Saint a ensuite guidé les vieillards, Siméon et Anne, des humbles, dans le Temple de Jérusalem, et ils ont reconnu en Jésus le Messie. « Mes yeux ont vu le salut » ‑ s’exclame Siméon – « le salut que [Dieu] préparait à la face des peuples » (Lc 2, 30). Oui, frères, Jésus est le salut pour chaque personne et pour chaque peuple ! »

Voici donc ce petit enfant couché dans la crèche.? Sommes-nous prêt à l’accueillir, à tenir dans nos bras ce bébé que nous tend Marie sa mère, simplement comme lorsque l’on va visiter des amis ou de la famille à la maternité ? Ce Sauveur n’a rien à voir avec les super héros que l’on croise sur les étagères des magasins de jouets ; Jésus nouveau-né est fragile.

Sa fragilité n’empêchera pas les bergers, les mages et puis Siméon et Anne de reconnaitre en lui le Messie, la source de l’Amour de Dieu pour nous. Cet amour qui nous est destiné à chacun, mais pour le recevoir à 100%, encore faut-il être disponible et prêt à lui faire une place, à libérer de l’espace dans nos cœurs et dans nos vies pour l’adopter. Comme nous montre les parents de la sainte famille Marie et Joseph ; Marie s’est montrée disponible, attentive à l’appel du Seigneur capable de recevoir le Christ ; tout comme Joseph qui a accepté d’adopter cet enfant.

Notre Cœur pourrait ressembler à une boite aux lettres. Une boite aux lettres scellée ne peut recevoir aucun courrier, même avec la bonne adresse la bonne nouvelle ne pourra pas parvenir au destinataire. De même si la boite aux lettres est déjà pleine (surtout de Pub…), la lettre ne pourra être déposée et le destinataire se sera privé de la bonne nouvelle. Nous devrions donc en ce temps de Noël veiller pour que nos Cœurs ne restent pas scellés mais ouverts à l’Amour de Dieu, ni plein de superflu mais prêt à accueillir la bonne nouvelle du Christ.

Joyeuses fêtes et bon temps de Noël dans l’Amour de Jésus divin enfant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *