Saints ! J – 20

Le 27 avril 2014, le Pape François présidera la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II.
L’événement attirera à Rome une foule considérable, et retentira dans le monde entier, tant ces deux grands papes ont marqué la vie du monde et de l’Eglise.

Jean XXIII, c’est le pape du Concile Vatican II et du renouveau de l’Eglise au XX° siècle…
Jean-Paul II, c’est le pape pèlerin qui fit entrer l’Eglise dans le Troisième Millénaire…
Jean-Paul II, c’est aussi le pape des JMJ, et le souvenir de ses 27 ans de pontificat (1978-2005) reste bien présent.

 

Une canonisation, qu’est-ce que c’est ?

La canonisation, c’est une cérémonie par laquelle l’Eglise reconnaît officiellement la sainteté de l’un de ses membres, pour le donner en exemple.
Tous les baptisés sont appelés à la sainteté, appelés à refléter la gloire de Dieu. Parmi eux, des hommes et des femmes ont vécu plus intensément les exigences de l’amour évangélique et le rayonnement de leur vie est un beau témoignage rendu au Christ.

La canonisation n’apporte rien à celui qui est déclaré « saint », mais elle permet à l’Eglise de rendre grâce à Dieu pour l’œuvre de l’Esprit-Saint réalisée à travers cette vie donnée, et d’offrir un exemple stimulant pour les chrétiens d’aujourd’hui.
Tous les saints ne sont pas canonisés – il y en a beaucoup plus, heureusement ! – mais l’Eglise, après un long processus d’enquête en déclare officiellement quelques-uns. Leur portrait est « dévoilé » sur la façade la Basilique Saint-Pierre… Ils entrent alors au calendrier liturgique, ils peuvent être fêtés et priés.

L’enquête, appelée « procès de canonisation », dure plusieurs années. Tous les écrits sont analysés, de nombreux témoignages sont recueillis, le rayonnement spirituel de la personne est étudié… Ce sont des milliers de pages qui sont ainsi versées au « procès », d’abord au niveau local, puis à Rome, à la Congrégation pour les causes des saints.
Différentes étapes amènent à la Canonisation (« vénérable », « bienheureux »), et en principe, il faut la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession du saint, avant et après sa béatification.

Jean-Paul II a canonisé à lui seul 482 personnes ! Il a voulu montrer que la sainteté pouvait prendre plusieurs visages… et que l’amour du Christ pouvait se refléter sur différents chemins de vie.

Dans la « communion des saints », le Christ permet à l’Eglise du Ciel et à celle de la Terre de communiquer, d’être « en communion ». Ainsi, nous pouvons prier les saints d’intercéder pour nous auprès de Dieu.
Rendons grâce à Dieu pour la vie de Jean XXIII et de Jean-Paul II.
Que leur exemple et leur prière nous aident et nous stimulent sur le chemin de la sainteté !

Père Bertrand Daudé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *