Une alternative aux vacances traditionnelles

Et si l’idée de « partir en vacances » rimait avec celle de « servir son prochain » ?

Quand on est jeune et que l’on est en vacances, on en profite souvent pour faire le maximum de choses qui nous fait souvent voyager, bronzer ou encore participer à un nombre incalculable de barbecues (surtout dans le sud de la France). Mais finalement, sommes-nous réellement conscience de notre valeur et du service que nous pourrions donner aux personnes qui en ont besoin ? La « farniente » comme on le dit est un plaisir inestimable mais dans le fond, sommes nous réellement satisfaits de ce temps passé ? Il est bon de ne « rien faire » et de profiter de sa famille ou de ses amis mais peut-être pourrions-nous envisager une alternative dans nos vacances traditionnelles de quelques jours.

Quand l’on est croyant, ça aide mais même si on ne l’est pas, on peut avoir envie de servir des hommes ou des femmes qui pourraient avoir besoin de discuter avec nous, d’échanger des sourires et de croire en la jeunesse. Ce n’est pas chose facile de tendre la main à une personne faible ou malade qui peut même nous repousser au premier regard mais quel bonheur de croire en l’âme de chacun et chacune. De toute façon, comme l’on dit après une première expérience, on reçoit beaucoup plus que ce que l’on donne. Et quand on donne par Amour, on reçoit au centuple, c’est bien connu.

L’hospitalité est un mouvement diocésain présent pour accompagner les malades pendant le pèlerinage du diocèse à Lourdes. Les malades se rendent à un pèlerinage pour prier pour leur guérison, pour leurs proches, pour le monde entier. Cependant ils viennent aussi pour faire des rencontres et partager car la vie en hôpital, maison spécialisée ou maison de retraite n’est pas évidente et les personnes sont souvent esseulées.

Quand on est hospitalier, on peut aider suivant ses compétences et préférences. Si tu viens pour la première fois, tu ne seras pas seul mais pris en charge pour rentrer dans cette belle et grande famille. Les personnes effectuant leur premier service, que l’on appelle « stagiaires », bénéficient d’une structure particulière et d’un accompagnement particulier. Chacun trouvera sa place dans les différentes organisations de l’hospitalité : nous retrouvons la partie des chambres, la restauration, le transport ou encore l’animation musicale.

Notre bienheureux Jean-Paul II nous a confié que « Lourdes est une source où la conscience devient ou redevient limpide ». C’est en ce même lieu que se déroule le pèlerinage estival annuel du diocèse de Nîmes. Cette année, l’aventure se déroulera du 13 au 17 juillet, mais commencera officiellement la veille au soir pour les jeunes de 17 à 35 ans.

Cet article n’est pas là pour « recruter » mais pour sensibiliser à cette réflexion à l’approche des grandes vacances. Il y a d’autres mouvements qui existent où l’on peut servir son prochain. Pour ma part, je prêche pour ma paroisse… ou plutôt pour mon diocèse !

En vous souhaitant d’agréables vacances et dans le « service » si vous le pouvez,

Olivier M. pour LifeinGARD
Responsable des jeunes de l’hospitalité Jean-Paul II

Vous pouvez vous renseigner, lire des témoignages ou encore poser des questions sur le site de l’hospitalité du Gard :

http://hospitalite30.catholique.fr/

Vous pouvez également vous inscrire avant le 15 juin sur le lien suivant :

http://hospitalite30.catholique.fr/inscrivez-vous/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *