Une semaine après la fin des JMJ 2013… Témoignage !

Une semaine après la fin des JMJ 2013, revenons sur le témoignage de jeunes palestiniens qui ont accompagnés la délégation gardoise à Lourdes !

Le premier jour de JMJ en communion avec Rio, en plein cœur du sanctuaire de Lourdes. On remarque à l’horizon un drapeau palestinien. Quelle est son histoire ?
Ce sont cinq jeunes palestiniens venus dans le cadre d’un groupe de jeunes chrétiens pour la préservation du patrimoine et le développement culturel appelé AFRA.
« AFRA est le nom biblique de notre village, nous l’avons choisi pour préciser que c’est bien le village visité par Jésus dans l’évangile de Saint Matthieu car les colonies israéliennes construites après 1967 ont la tendance de reprendre ces noms bibliques afin de troubler les esprits  » dit Mourine, une jeune de 19 ans en deuxième année des Sciences Politiques à l’université de Birzeit.
Ce groupe est arrivé il y a une semaine à Nîmes. Il a été accueilli par Le père William-Marie Merchat et les familles des jeunes de LIFE IN GARD. « Il ya 8 ans j’avais 13 ans et abouna William est arrivé au village avec les jeunes du Gard. Ils m’ont appris un morceau pour jouer sur la flute, et au bout d’une semaine des activités ils ont fait un spectacle musical. C’était la première fois que je voyais des instruments de musique. » Dit Fouad qui fait ses études en France depuis 4 ans et qui entame un master de gestion de tourisme l’année prochaine à Bordeaux.
Le but de ce voyage est à la fois linguistique et culturel. « Nous sommes là pour pratiquer la langue française certes. Mais surtout pour représenter la jeunesse Palestinienne, nos relations avec les musulmans en tant que chrétiens, et notre vie sous l’occupation israélienne en tant que palestiniens » dit Christine qui vient d’obtenir son Bac littéraire et qui rêve de devenir hôtesse de l’air.
Motassam un autre jeune dans le groupe, de confession musulmane, est là pour témoigner de sa relation avec ses amis chrétiens. « Ca fait 8 ans que je suis dans une école catholique, je ne le regrette pas. Ma mère a voulu que je grandisse avec des jeunes des différentes confessions afin d’être ouvert aux différences que nous avons dans notre société. »
En tout cas il est certain que ce mélange de nîmois et palestiniens des différentes confessions demande une ouverture d’esprit, et ça l’air de bien se dérouler.
Arine, 18 ans, viens aussi d’obtenir un Bac L et grâce à ses amis français, elle a décidé de faire des études de droit. « Nous nous entendons plutôt bien, dés notre arrivée ils ont essayés de nous expliquer les différentes pratiques de la vie quotidienne en France pour nous aider à nous intégrer. Mon grande amie est Marie Mazaudier car elle essai de comprendre d’où je viens et elle est très interactive avec moi. »

Ce sont leurs premières JMJ que ces jeunes ont vécues à Lourdes, ils en attendaient la rencontre, le partage et de vivre ces journées dans la joie et la paix du Christ en communion avec les jeunes de différents pays pour être confortés dans la foi. Ils ont reçus mais aussi beaucoup donner, je crois que chacun des lifeingardois à Lourdes a été touché par leur présence.

Aujourd’hui ces 5 jeunes qui ont témoigné à Lourdes dans le cadre du festival de la jeunesse à plusieurs reprise sont rentrés en Palestine. Fouad lors de la messe de clôture à Lourdes nous a invité à prier pour la paix au proche orient avec l’intercession de Marie. J’invite chacun à renouveler cette prière pour la paix en priant un « Je vous salue Marie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *